Comment expliquer le travail au niveau quantique qui enrichit toute la gamme des appareils Audiofolia Ormus et des câbles de la gamme Samadhi ? C’est une tentative complexe, qui se heurte à l’insuffisance du langage et le dépassement des concepts traditionnels. Barrière que connaissent bien les physiciens qui rencontrent la même limite pour exprimer ce nouveau paradigme.

 

En résumé, depuis l’aube du 20° siècle et même un peu avant, la physique quantique modifie progressivement notre vision de la matière, de l’invisible et des relations qui les lient, une approche profondément déstabilisante pour nos croyances et notre conception même de tout ce qui compose notre Univers.

 

Certaines applications sont nées de cette nouvelle compréhension de la science, mais il aura fallu attendre le 21°siècle pour que nous puissions commencer à nous emparer en autodidacte de ces découvertes, hors des sentiers battus, avec la possibilité d’en concrétiser des applications non envisagées jusque-là. Nous déchiffrons pas à pas une véritable « Terra Incognita ».

 

Personnellement, ça fait plus de 20 ans que je m’intéresse de plus en plus près au sujet. De manière très empirique au départ, ne sachant même pas le rapport qu’avaient mes propres expérimentations avec l’univers quantique, puis avec une compréhension croissante au fil des années. Aujourd'hui, j'intégre mieux le rapport entre la théorie, l’observation et l’expérimentation possible dans le domaine du son.

Approche quantique

Au préalable, il a fallu travailler avec une grande exigence à réaliser et mettre au point des appareils reproduisant le son le plus pur possible. Il fallait mettre la barre au plus haut et poser ainsi une base matérielle irréprochable. Une progression qui s’est étalée sur presque 20 ans.

Une fois ce travail concrétisé, intervient l’approche quantique, qui est de mon point de vue un aspect informationnel pertinent de l’énergie jusqu’à sa condensation dans la matière, puisque du point de vue de la physique, la matière est de l’énergie accumulée.

 

Sans entrer dans les détails qui se heurtent aux limites du langage, je dirai que par le fruit des recherches, des inventions émergentes et des collaborations sur notre chemin, Audiofolia s'est donné les moyens d’encoder définitivement de l’information φ* au sein de la matière des appareils de reproduction sonore et des instruments de musique.

 

C’est par cette porte d’entrée que nous pouvons à présent ajuster des variables jusque-là intouchables et obtenir des résultats inédits, tout à fait quantifiables et qualifiables à l’écoute (sinon quel intérêt ?) et pour certains même mesurables par des applications dédiées.

 

Ce n’est pas une simple cerise sur le gâteau, ce travail imprègne totalement la conception matérielle qui le précède, avec un impact considérable sur l’écoute chez l’auditeur. C’est à mon sens une étape majeure sur laquelle nul ne pourra faire l’impasse dans les années à venir. Et c’est tant mieux. Mais Audiofolia a désormais une sacrée avance...

F.Vidal

* φ (Phy) désigne symboliquement le processus d’encodage quantique des matériaux sur nos réalisations.

© AUDIOFOLIA - L'ARCHE SARL - 2003-2020 ©